Maboroshi No Sekaï

Que diriez vous si du jour au lendemain vous vous retrouviez dans un monde qui vous est totalement inconnu et différent du votre...Quelqu'un voustend la main et vous le suivez sans trop vous posez de questions et vous vous rendez compte que sa aura été vo
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naître à nouveau

Aller en bas 
AuteurMessage
Hauru Honoo

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/12/2009
Age : 25
Localisation : Je sais pas...

† Carte d'identité †
Race : Ange
Pouvoir : Manipulation du métabolisme cellulaire
Liens tissés:

MessageSujet: Naître à nouveau   Mar 29 Déc - 16:47

Où était il ? A quelle époque était-il ? Pourquoi était-il là ?

Qui était-il ?

Tant de question qui martelaient cet esprit confus. Il tenta de se concentrer comme il put. Sa respiration était saccadée et ses sens étaient déréglés. Ses oreilles bourdonnantes l’empêchaient de distinguer le moindre son. Sa vue était sombre et brumeuse au point qu’il ne distinguait aucune forme. Juste des ombres vagues et identiques. Les odeurs, il y en avait par milliers. Toutes différentes et nouvelles, ce qui le confortait dans sa question « Où était-il ? ». Sa bouche était pâteuse et il se semblait fiévreux.
La douleur qui ravageait tout son corps lui indiqua qu’il avait une forme humaine. Enfin presque. La vague de souffrance qui avait balayé son dos ne s’était pas arrêté là. Elle s’était semble-t-il prolongée dans un membre nouveau au niveau de ses omoplates, légèrement en dessous. Il essaya de se relever, repérant ses mouvements à la localisation de la douleur. Il put se remettre rapidement à genoux et leva sa lourde tête vers le ciel, et une lumière perça les ombres qui brouillaient sa vue. Il tenta de respirer plus régulièrement, et sa vue s’éclaircit enfin. Il pouvait désormais distinguer des formes colorées mais encore floues.

Il tendit devant lui ce qu’il lui sembla être une main. Malgré le fait qu‘elle soit légèrement plus pâle qu‘il ne l‘avait imaginé, c’était la sienne. Il le savait. Ses idées s’éclaircirent enfin. Il s’appelait Hauru. Il s’était laissé tuer sans résistance, et mené dans un endroit étrange. Un manoir, où il avait trouvé une étrange lettre. Cette lettre l’avait effrayé et il était sorti en courant, après quoi il avait perdu connaissance.

Hauru se releva péniblement et s’examina soigneusement. Il n’avait pas l’air différent, excepté ces… Ailes qui lui avaient poussé dans le dos ! Il dut les contempler pendant plusieurs minutes à s’en rompre la nuque pour être bien sûr et certain de ce qu’il voyait. Il était un ange ? D’après ses souvenirs, c’Est-ce qui était marqué sur la fameuse lettre.
Hauru soupira. Dans quel merdier s’était-il encore fourré ? Il commença à marcher et s’éloigna du manoir qui lui faisait froid dans le dos, et alla s’asseoir un peu plus loin, sur un rocher à l’apparence un peu vilaine. Sa vue de nouveau parfaite balaya les environs. L’endroit était assez attrayant, mais il ne semblait y avoir personne dans les environs.

Il s’empara d’une pâquerette à ses pieds et la contempla le regard vide. Pourquoi était-il ici ? Quel était le but de cette… Renaissance ?


- Tu as de la chance jolie petite fleur, tu vis sans en avoir conscience, tu n’as même pas besoin de réfléchir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Auditore
Projet Zero !
Projet Zero !
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 20/12/2009

† Carte d'identité †
Race : Semi-Vampire
Pouvoir : Zero (ou Nihil)
Liens tissés:

MessageSujet: Re: Naître à nouveau   Dim 3 Jan - 1:15

- Enfin...la sortie...

Ces quelques mots fut les seuls mots exprimés par Dante à ce moment précis, accompagné d'un long soupir de soulagement. Il faut dire que la route n'avait pas été si simple. L'endroit où il avait "apparu" était en réalité une immense bâtisse sans toit, mais comportement une quantité indénombrable de "chambre". Dante s'était retrouvé dans une de ces chambres, tout comme Elea. Leur départ pour cette nouvelle "vie" ne s'était pas fait en encombre mais la finalité restait cependant bonne. Ne connaissant nullement le lieu dans lequel ils s'étaient fourrés, Dante eut bien du mal à conduire Elea hors d'ici. Il a tout de même fini par trouver la sortie, après un petit moment il faut l'avouer.
Dante prit appuie sur ses genoux et haleta. Depuis qu'il avait perdu tout ce sang dans la petite pièce, il était rapidement épuisé et devait souvent faire des pauses pour retrouver son souffle. Si seulement ces scientifiques l'avaient laissé tranquille, lui et son corps, il n'aurait pas à subir tout ces problèmes. Ayant récupéré une respiration calme et constante, il releva le visage tout en gardant appuie sur ses genoux. Lui qui croyait avoir atterrit dans un monde chaotique, la vision de l'allée fleurit lui donnait l'impression d'être au paradis. Il fut tellement surprit de voir un tel paysage qui se demanda si l'antichambre où il était ne serait pas le purgatoire. Mais après coup, il refusa cette hypothèse. Les suicidés comme lui n'avaient pas le droit au paradis, il devait vivre dans la torture des enfers...sans leur tête. Dante se redressa et siffla d'étonnement.


- Hé bien...Il n'y a pas que des désagréments dans cette vie...

Dante regarda pardessus son épaule pour croiser le regard d'Elea, sa partenaire, dans le sens purement de l'entraide. Dante ne se pouvait pas d'avoir ce genre de sentiment pour le moment. Ne sachant pas ce qu'il était devenu, il aurait peur de faire du mal à la personne qui serait chère à son coeur. Cependant, le mot partenaire semblait être un peu trop dure ; Dante la voyait plutôt comme une amie proche, sur qui il pouvait compter, bien qu'il ne la connaissait pas vraiment beaucoup.

-...qu'est-ce que tu en dis, Elea?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea Loveless

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 25
Localisation : France (sans dec'!!!)

† Carte d'identité †
Race : Caelan
Pouvoir : Maîtrise de l'eau sous toutes ses formes/contrôle de l'humeur des personnes
Liens tissés:

MessageSujet: Re: Naître à nouveau   Dim 3 Jan - 3:24

Elea se sentait plutôt bien. Elle avait erré pendant un moment qui lui avait parut à la fois trop long et trop court, aux côtés de Dante. Les couloirs sombres ressemblaient tous à celui dans lequel ils avaient dormi après la crise de ce dernier. Les pièces s'étaient enchaînées, les unes aux autres, toutes similaires, et aucune n'avait de miroir. Elea était frustrée, mais l présence de Dante près d'elle était plutôt rassurante -au même titre qu'elle faisait froid dans le dos, lorsqu'elle pensait à ces canines acérées, ainsi qu'à son rêve. Dante était-il une créature maléfique?

Elle poursuivit sa réflexion au sujet du jeune homme. Il paraissait à la fois banal, sans ses canines, enfin, il ressemblait à un humain. Alors qu'elle-même n'avait plus cette apparence, avec ces membres dans son dos... D'après ce qu'elle avait compris, Dante était issu du même monde qu'elle, mais pas de la même époque. Ni du même pays. Elle l'aurait situé entre le XVe et le XVIe siècle à cause de sa manière de faire la révérence, ainsi que ses balbutiements par rapport au mot « génétique ». Et, à cette époque, les européens ne savaient rien de la culture nippone, d'où l'imitation ratée du salut. Quant à son pays, nul doute ne planait. Dante avait parlé à plusieurs reprises d' « éducation florentine », ce qui désignait la ville de Florence, en Italie.

Elea avait donc un certain « contexte » vis-à-vis de son compagnon singulier, mais que savait-elle de lui, au final? Pas grand-chose, mis à part qu'il avait des manières exquises et quelques problèmes d'interprétation. Elle savait aussi qu'il doutait beaucoup, et qu'il la considérait comme un être s'approchant, physiquement au moins, de l'ange, contrairement à lui-même. Il s'était qualifié de « démon rejeté des enfers »! Et ceci n'était pas moindre, si on considérait la foi du peuple italien, ainsi que l'époque de laquelle revenait ce jeune homme! Même si elle ne savait pas grand-chose de Dante, elle avait plus envie de le soutenir qu'autre chose...

La jeune fille sortit de ses pensées en avisant une porte qui s'était révélé être la sortie. Ils s'y étaient précipités, et elle avait entendu son compagnon faire une brève remarque qu'elle n'entendit pas: elle était trop subjuguée par ce décors qui l'entourait. Elle fut tout d'abord éblouie par la lumière qui s'écoulait douloureusement dans ses yeux, mais elle se les frotta un bon coup et ce fut mieux. Elle vit alors, contraste étonnant, qu'elle se trouvait dans une allée bordée de fleurs multicolores, bien entretenues, et pas dessus tout, l'endroit était lumineux à souhaits. À la sortie de cette sorte de gigantesque manoir lugubre, cet endroit pouvait prétendre au statut de paradis. Mais elle savait bien qu'elle n'y était pas. Il était mentionné dans la lettre qu'elle avait droit à une seconde chance, une seconde vie.

Elle jeta alors un regard à Dante qui lui parut faible. Elle se rapprocha de lui, inquiète. Allait-il faire une nouvelle crise? Elle posa la main sur son dos, espérant que ce qu'elle redoutait n'arrivât pas. Au bout de quelques instants, elle fut rassurée. Dante se releva, et il avait l'air normal.

- Hé bien... siffla-t-il. Il n'y a pas que des désagréments dans cette vie...

Il se retourna; leurs regards se croisèrent. Une bouffée de bonheur monta au cœur d'Elea. Oui, décidément, cette vie était l'occasion idéale de faire quelque chose, de mourir sans regrets, sans honte. Elle allait construire sa vie par elle-même, sans se reposer sur les autres, et sans avoir les mauvaises fréquentations de sa vie antérieure. Ce monde serait son monde. Elle serait respectable, et elle évoluerait parmi des gens en qui elle allait, peu à peu, pas à pas, accorder sa confiance. Dante en ferait-il partie? Elle ne le savait pas... Elle continuait de le fixer, les yeux à moitié dans le vague, perdue dans ses pensées.

-...qu'est-ce que tu en dis, Elea?

Cette dernière, prise en pleine contemplation, détourna les yeux, ses joues devenant à nouveau d'un rose délicat. Elle releva les yeux et afficha un grand sourire. Elle saisit la main de son ami et le gratifia d'un baiser sur la joue. Elle en profita pour s'accaparer une étreinte et lui chuchota à l'oreille.

-Tout est idéal pour recommencer à zéro. On se serre les coudes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohnenkheim.forumactif.org
Hauru Honoo

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/12/2009
Age : 25
Localisation : Je sais pas...

† Carte d'identité †
Race : Ange
Pouvoir : Manipulation du métabolisme cellulaire
Liens tissés:

MessageSujet: Re: Naître à nouveau   Mar 12 Jan - 23:04

Hauru fixa cette si belle petite fleur. La beauté est éphémère se dit-il. Tout comme la vie. D'ailleurs il était sensé être mort, alors tout ça était-il vraiment réel ? Cette fleur allait-elle vraiment mourir alors qu'il venait de la couper ? Même si elle était factice, elle était si belle, ce serait dommage...

Si on se plaçait d'un point de vue biologique, il savait exactement comment la plante mourrait. Il imaginait parfaitement les cellules mourir par le manque d'eau. Il se visualisa la scène en fixant la fleur. Mais soudain, la fleur se mit à flétrir jusqu'à devenir marron. Elle venait de faner entre ses doigts à une vitesse hallucinante et scientifiquement impossible.

Hauru fut tellement surpris qu'il en tomba de son cailloux, se retrouvant le dos dans l'herbe parsemée de pâquerettes. Ce monde était dingue. Il avait tout d'abord de grandes ailes blanches dans le dos, et voilà maintenant que les fleurs mouraient entre ses doigts.
Pourquoi n'était-il simplement mort comme les autres ? Il s'était pourtant gentiment laissé tué sans résister !

Mais des voix le firent sortir de ses pensées bizarres. Visiblement, des gens approchaient. Hauru se releva et dépoussiéra ses vêtements pour aller à leur rencontre. Avec un peu de chance, ils pourraient l'aider à savoir où il se trouve, et pourquoi il se trouve ici par la même occasion.

Visiblement, ces deux personnes étaient aussi étranges que lui. L'un, un homme assez grand, avait des cheveux gris alors qu'il ne semblait avoir a peine la vingtaine. Et la jeune fille qui l'accompagnait avait elle aussi des ailes blanches. Ils discutaient tous les deux.
Au moins il n'était pas le seul pseudo monstre ici.


- Excusez moi, où sommes nous ici ?

Il leur avait parlé sur le ton le plus courtois possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Auditore
Projet Zero !
Projet Zero !
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 20/12/2009

† Carte d'identité †
Race : Semi-Vampire
Pouvoir : Zero (ou Nihil)
Liens tissés:

MessageSujet: Re: Naître à nouveau   Lun 18 Jan - 21:08

-Tout est idéal pour recommencer à zéro. On se serre les coudes?

- Vu mon état, il serait préférable que je ne sois pas sans compagnie...

Dante adressa un sourire rassurant à son "ange gardien" pour ne pas l'inquiéter d'avantage sur sa condition. D'un autre côté, il n'avait pas totalement tort. Après s'être réveillé dans un état lamentable, le bon Dieu semblait ne pas s'être assez défoulé sur lui et il lui en remit une couche. Enfin, le peu de sang qui lui restait semblait suffisant pour le maintenir en vie s'il ne rencontre aucun autre problème sur sa route. En parlant de rencontre sur sa route, Dante fixa son regard sur une personne qui s'approchait vers eux. Les cheveux blonds, le teint soyeux, une allure et une démarche élégante ainsi qu'une paire d'aile, cet homme semblait être ce qui était de plus proche de que l'on peut appeler ange. Finalement, il avait peut être finalement atterrit au paradis.

- Excusez moi, où sommes nous ici ?

Malgré la grande galanterie qui accompagna ces quelques mots prononcés par le pseudo ange, tous les espoirs de Dante furent brisés en un instant. Si celui qu'il pouvait appeler ange ne savait même pas où il se trouvait, il n'était sûrement pas au paradis. Ces scientifiques avaient vraiment le don de le faire tourner en bourrique, ce qui lui déplaisait de plus en plus. Cependant, Dante ne pouvait sûrement pas refusé une demande d'aide, surtout venant d'une personne aussi bien élevé que cette personne.

- Voyez-vous, je n'en sais pas plus que vous si ce n'est le fait que nous sommes bien de nouveau de chair et de sang...

Dante se regarda avec un sourire peu rassuré. De nouveau en chair et en os peut être bien, mais plus avec les mêmes matériaux qu'avant. Dante tourna son regard autour de lui et le posa sur Elea qui était resté à ses cotés.

- Suis-je bête...veuillez pardonner mon impolitesse. Je suis Dante Auditore da Firenze, et voici mon ang..euh, mon amie, Elea Loveless. Nous sommes heureux de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea Loveless

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 22/12/2009
Age : 25
Localisation : France (sans dec'!!!)

† Carte d'identité †
Race : Caelan
Pouvoir : Maîtrise de l'eau sous toutes ses formes/contrôle de l'humeur des personnes
Liens tissés:

MessageSujet: Re: Naître à nouveau   Lun 18 Jan - 23:13

- Vu mon état, il serait préférable que je ne sois pas sans compagnie...

Dante affichait un sourire rassurant, mais Elea avait bien remarqué qu'il était plus faible que ce qu'il voulait laisser croire. Elle prit la remarque de son ami pour une manière comme une autre d'acquiescer -qu'est-ce que cela pouvait être d'autre?- et se mit sur la pointe des pieds pour lui embrasser la joue, gentiment. Mais elle remarqua que son regard était ailleurs que sur elle, et, peut-être avec une petite pointe de déception, elle regarda ce que fixait son compagnon. Un homme, blond, tout ce qu'il y avait de plus banal, blond, les yeux bleus, s'avançait vers eux d'une démarche à laquelle elle accorda tout de même une certaine élégance, voire même une certaine noblesse. Il semblait en tout cas en bien meilleur état que son Dante...

- Excusez moi, où sommes nous ici ? Demanda l'homme d'une voix grave.

Maintenant qu'il était plus proche, Elea distingua des ailes dans son dos. Des ailes blanches, contrairement aux siennes... elle s'efforça de les cacher, maladroitement. Elle n'avait pas l'habitude de ces membres supplémentaires, et elle ne les maîtrisait donc pas bien. Dans tous les cas, cet homme n'en savait pas plus qu'eux-mêmes sur l'endroit où ils étaient... tant pis... il ne pourrait pas l'aider à trouver ce fichu miroir!

- Voyez-vous, répondit Dante, je n'en sais pas plus que vous si ce n'est le fait que nous sommes bien de nouveau de chair et de sang...

Elle lui lança un regard de reproche à l'évocation de leurs aventures. Quelle idée de parler aussi légèrement d'un mal qui leur était inconnu et duquel, bien qu'il le cachât, Dante souffrait encore, sinon plus. De plus, Elea était gênée. Dante venait de parler d'évènements qui les concernaient tous les deux uniquement et desquels l'inconnu devait être exclus. Ils avaient partagé ces instants, l'inconnu n'avait pas à être au courant de quoi que ce fut. Après tout, se dit-elle, ils ne savaient rien de ses intentions! Un air courtois et maniéré peut cacher beaucoup de choses, et elle était bien placée pour le savoir! Elle vit Dante, près d'elle se fixer lui-même bizarrement. Il se posait des questions sur les changements qui avaient eu lieu en lui, tout comme elle, et certainement comme l'inconnu. Il fallait prendre le relais avant qu'il n'en dise plus!

-Nous avons eu droit à une seconde vie. Dit-elle simplement.

Elle sortit sa lettre de son corsage et la fit lire à celui qui, apparemment, était un ange. En attendant, elle échangea un regard avec Dante. Celui-ci n'était visiblement pas rassuré, et il y avait de quoi! Elle s'approcha de lui, douce, et lui saisit la main gauche de sa main droite, posant l'autre sur l'épaule de son compagnon. Si peu de temps ensemble, et ils avaient pourtant déjà beaucoup traversé côte à côte. Elle sentait qu'ils formeraient une bonne équipe, à eux deux.

- Suis-je bête...veuillez pardonner mon impolitesse. Je suis Dante Auditore da Firenze, et voici mon ang..euh, mon amie, Elea Loveless. Nous sommes heureux de faire votre connaissance.

Elea sourit face à la bévue de celui qui l'appelait son « amie ». Il n'avait pas dû remarquer ses efforts maladroits pour cacher ses ailes. Car elles étaient noires... cela était-il le symbole de son passé sectaire? Si c'était le cas, cet homme devait être un saint, vu la blancheur immaculée de ses membres. Et puis elle se dit que pet-être il n'avait pas remarqué...

-Étiez-vous humain, autrefois?

Cela devrait suffire pour lui mettre la puce à l'oreille si il n'avait pas remarqué. Pour appuyer le coup, elle déploya soudainement ses grades ailes noires. Eh! N'avait-elle pas là de quoi être fière? Elle saurait peut-être voler, avec un peu d'entraînement! Et puis, leur couleur n'avait aucune importance à ses yeux, si ce n'est qu'elles s'accordaient à merveille avec son style vestimentaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ohnenkheim.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naître à nouveau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naître à nouveau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maboroshi No Sekaï :: † RPG † :: † Les alentours † :: ¤ Le puit du Yomi ¤-
Sauter vers: